Rolleiflex ... addictif !

Nouveau venu dans mon parc : Le Rolleiflex Automat de 1954 (optique Tessar 75mm - F/3,5 ). 

Son usage est totalement addictif à plus d'un titre !

D'abord, le plaisir de manipuler un boîtier mythique et iconique qui aura accompagné parmi les plus grands photographes du XXème siècle (Robert Doisneau, Vivian Maier, Lee Miller, Robert Capa, Helmut Newton, Raymond Depardon ...). 

Ensuite, pour qui pratique la photo de rue, la visée par le dessus induit un rapport plus libre à son sujet en s'affranchissant de cet écran que constitue le boîtier à visée à hauteur d'oeil. La visée par le-dessus (le boîtier calé à hauteur d'estomac ou de poitrine) invite rapidement à des prises en contre-plongée et, au-delà, à une très grande liberté de mouvements et de visées favorisant la variété d'angles.

Enfin, les plus "anciens" viennent spontanément à vous pour évoquer leurs souvenirs photographiques que la vision d'un Rolleiflex fait remonter à leur mémoire; les plus jeunes découvrent avec curiosité un objet iconoclaste au regard de leur smartphone.